MERCI MESDAMES !

 

Alors que les athlètes se préparent pour le lancement imminent de la nouvelle saison sportive, la fin de période estivale est l’occasion de rendre hommage à celles et ceux qui, dans l’ombre ou sous le statut de bénévoles, organisent très activement de l’accompagnement jusqu’à l’accomplissement de nos champions dans leur quête de réussite.

 

Swiss Ice Skating a choisi aujourd’hui de placer trois femmes sur les plus hautes marches du podium, en pleine lumière le temps de quelques lignes pour simplement dire « merci » !

 

 

Médaille d’or, Erika Hüge : « désormais en tant que spectatrice après 35 ans au service du patinage suisse »

 

Prenons une machine à remonter le temps. Nous sommes en 1987, au siècle dernier : Erika Hüge, jeune passionnée de patinage, juge de compétition et membre du SC Berne, accepte le défi de « bâtir » le premier secrétariat ‘professionnel’ de l’Union Suisse de Patinage sous la présidence du Dr. Aurelio Fattorini.  Engagée à 80%, elle trouve elle-même à s’installer dans un local de la piscine municipale de Berne qui n’avait ni meuble, ni aucun matériel. C’était l’époque de la reproduction au papier carbone, qui grâce au ronéotype (ancêtre de la photocopieuse) permettait d’imprimer en violet quelques reproductions de communications fédérales à l’odeur d’alcool éthylique. Erika en a alors tourné des pages et des pages : elle s’est occupée simplement de « tout » alors que l’ère n’était pas à l'heure de l’internet. Sous les présidences successives de Roland E. Maillard, puis de Roland Wehinger (qu’elle accompagnera 16 années en tant que secrétaire générale), Erika est passée de la machine à écrire à l’ordinateur, du fax au courriel, de la Maison des Sports de la Laupenstrasse à celle du Talgutzentrum d’Ittigen, de 80 à 95%, du « 6.0 » au système de jugement qu’on connait aujourd’hui… 27 ans de vie complètement dédiée à l’évolution de l’Union Suisse de Patinage à la mesure de l’air du temps mais toujours à 200% finalement !

 

Le 28 févier 2014, alors que l’heure de la retraite avait sonné, elle se souvient aujourd’hui encore avec une grande émotion de Roland Wehinger, venu la chercher pour son dernier jour de travail dans une voiture de luxe afin de la conduire vers une fête surprise. Il s’agissait d’honorer comme il se doit l’engagement sans faille, la loyauté et le professionnalisme dont Erika Hüge a fait preuve pour le patinage suisse dans « son » secrétariat. Au-delà même d’un cahier des charges la définissant en quelque sorte comme le « couteau suisse » de la fédération et le contact n°1 de tous les interlocuteurs possibles et inimaginables, Erika a su particulièrement apprécier d’avoir été auprès des athlètes en tant que cheffe de délégation pour pas moins de 20 Championnats d’Europe, du Monde et du Monde junior… jusqu’en 2019 ! Et comme pour jouer les prolongations, il lui a encore été confiées quelques missions « supplémentaires » comme celle d’organiser et d’accompagner la délégation helvétique des jeunes champions en devenir dans un projet de développement de l’ISU organisé à Ostrava de 2014 à la venue de la COVID-19. Enfin, comment ne pas mentionner que depuis 35 ans, Erika a été la déléguée technique de Championnats suisses (souvent 3 par saison) et ce, jusqu’à la fin de la saison dernière. 35 ans de « carrière », mais cette fois, c’est décidé et elle le dit aujourd’hui : « 2021-22 sera et restera ma dernière saison au service du patinage suisse, que je vais continuer toujours à chérir… mais désormais uniquement en tant que spectatrice ».  Merci Madame Hüge !

 

Médaille d’argent, Sandra Köppel : « enthousiasmer les athlètes avec nos activités »

 

Sandra Kiebler s’est longtemps illustrée sur la scène nationale du patinage helvétique depuis l’aube de l’an 2000. Aujourd’hui celle que les enfants appellent « Madame Köppel », mariée et maman de deux enfants, est institutrice dans le grand-est de la Suisse : une partie du pays qu’elle connaît bien du canton de St-Gall jusqu’aux Grisons pour en être originaire, y avoir patiné… mais aussi avoir supporté le cadre régional OEV pendant 9 saisons ! Responsable d’un cadre régional est un « job » important puisque cette étape dans le parcours d’un athlète est un maillon indispensable à l’épanouissement vers le sport de performance. Mais pas seulement, puisque la réunion d’athlètes d’un sport individuel autour de projets régionaux d’équipe permet également un échange socio-éducatif primordial pour les jeunes. C’est aussi l’occasion de se familiariser avec les actions de « Cool and Clean » ou de « Swiss Sport Intergity » (notamment dans les formations de prévention sur le dopage).

 

Outre les rencontres de cadres, sur glace comme hors glace, c’est encore la possibilité de porter les couleurs de sa région lors de compétions inter-régionales comme l’ARGE-Alp à laquelle la Suisse de l’Est y est bien représentée. « J'ai toujours été soutenu par Daniel Fürer et Marco Walker dans ma mission. Nous avons réussi à enthousiasmer les athlètes avec nos activités pendant toutes ces années. Nous avons depuis longtemps un nombre stable de patineurs dans notre cadre, même avec peu de titulaires d’une carte de talents octroyées pour notre région. Malheureusement, en raison de priorités dans mon organisation familiale, je quitte la tête du cadre OEV après la saison 2021-22 et près de 10 ans de services dans cette fonction bénévole. Je souhaite une bonne continuation aux athlètes, entraîneurs et nouveaux responsables de cette régions ». Swiss Ice Skating remercie Sandra pour son engagement et, par ces quelques lignes, souhaite rendre aussi hommage à l’ensemble des responsables des cadres régionaux de Swiss Ice Skating qui œuvrent mémorablement pour le développement de la relève helvétique.

 

Médaille de bronze, Sarah van Berkel : « écouter, comprendre et conseiller notre future génération »

 

Les projecteurs, Sarah van Berkel les a bien connus. C’était il y a plus de 10 ans déjà. Plus connue à cette époque sous son nom de jeune fille, Sarah (Meier) a fait pleurer d’émotion la Suisse entière en remportant « à la maison » le titre européen à Berne en 2011. Mais celle qui finalement s’est toujours préférée dans l’ombre que dans la lumière est depuis journaliste sportive dont la plume est reconnue. Engagée caritativement entre autres avec la croix rouge suisse et, dans le même temps, épouse comblée et maman de deux (très) jeunes enfants, Sarah est aujourd’hui une femme épanouie dans sa vie d’après-carrière à la reconversion exemplaire.

 

Ces derniers mois, elle a manifesté son désir de s’investir autour de projets sportifs concernant les jeunes athlètes des cadres de Swiss Ice Skating. Elle a accepté sans hésiter la proposition de devenir la « marraine » du Team Novice et du Team Junior pour la saison 2022-23. Par son expérience, pour avoir connu le meilleur mais pas seulement, elle sera une oreille attentive pour notre relève nationale. « Je serai heureuse d’écouter, comprendre et conseiller notre future génération en cas de besoin, me rendant disponible autant que faire se peut pour ce rôle de marraine ». C’est une grande chance pour les athlètes de pouvoir s’appuyer sur la personnalité de Sarah van Berkel en plus de tout ce qui a été mis en place pour le sport de performance cette saison.

 

Texte: Richard Leroy