Ludovic Mathieu devient Short Track Coach developer chez Swiss Ice Skating

 

Swiss Ice Skating a depuis le 1 juillet 2022 engagé un Short Track Coach developer en la personne de Ludovic Mathieu (1976). Nous allons faire une présentation sous la forme d’un entretien.

 

SIS (Swiss Ice Skating) : Raconte-nous un peu ton passé d’athlète et d’entraîneurs ?

LM (Ludovic Mathieu) : J'ai débuté le patinage de vitesse en 1990 au club de Charleville-Mézières. À cette époque, on pratiquait la longue piste et la courte piste. En 1994, j'ai participé à mes premiers championnats du monde junior à Séoul. La même année, j'ai participé aux championnats du monde senior avec le relais français.  En 1998, je participe à mes premiers Jeux olympiques à Nagano. Puis en 2002, à mes seconds Jeux olympiques à Salt Lake City. Après une carrière de pratiquement 10 ans à haut niveau, je décide de mettre un terme à celle-ci et de m'engager comme entraîneur de short track.

 

Je débute comme entraîneur du club de Reims. Je poursuis au centre régional et en 2005, je deviens entraîneur des équipes de France junior. Après mon professorat de sport, je quitte la France pour rejoindre le RTC de Montréal où j'entraîne 2 ans. Puis je reviens en France pour devenir entraîneur national jusqu'aux JO de PyeongChang Corée. En 2019, je suis engagé comme entraîneur national en Italie où je reste 2 saisons.

 

SIS : Que connais-tu de la Suisse?

LM : Le chocolat qui est très bon et les montres Rolex...

Pour moi, la Suisse est un pays des sports d'hiver, très forte en bobsleigh, en hockey sur glace et en patinage artistique. Je n'ai jamais compris pourquoi la longue piste et le courte piste n'étaient pas plus présent sur la scène internationale.

 

SIS : Quels sont tes projets pour la Suisse?

LM : Je souhaite aider au développement de mon sport favori, le patinage de vitesse courte et longue piste.

Je pense qu’il y a beaucoup de possibilités de développement pour le patinage de vitesse et je souhaite vous apporter mon expérience, mon expertise et un petit brin de folie me dit que la Suisse ne sera plus si neutre dans les futures compétitions internationales de longue piste et de courte piste.

 

SIS : Merci Ludovic et bienvenue en Suisse !